CHEVAL ESPOIR

Sauvetage et protection d'équidés
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 50 chevaux à céder dans le Finistère

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Fanny68
Président
avatar

Féminin Messages : 908
Date d'inscription : 21/07/2013
Age : 30
Localisation : Rixheim

MessageSujet: 50 chevaux à céder dans le Finistère   Jeu 2 Oct 2014 - 3:24

URGENCE HORS ASSOCIATION - 50 chevaux à céder gratuitement dans le Finistère (Edern - 29510)

Attention les chevaux ne sont pas pucés (à la charge de l'acquéreur), non traités contre les parasites et pour certains à débourrer. La majeure partie d'entre eux n'a pas été manipulée depuis un certain temps...

Contact : SPA, maill : spaquimper@orange.fr

Article dans Le Télégramme :

"Cinquante chevaux à céder d'urgence gracieusement !

Depuis plusieurs semaines, quatre associations de protection animale sont mobilisées pour placer des chevaux appartenant à une personne âgée qui ne peut plus s'en occuper. « C'est un souci depuis longtemps, reconnaît Jean-Paul Cozien, maire d'Edern. La propriétaire a la volonté de bien faire, mais elle n'a plus les moyens de suivre et il n'y a pas de solution évidente ». Cela fait une dizaine d'années que cette dame, aujourd'hui âgée, qui avait aussi un élevage de chevaux dans la région parisienne, a acquis une ferme d'une soixantaine d'hectares à Edern pour en faire un refuge pour les chevaux. « Que la Sbafer (Société bretonne d'aménagement foncier et d'établissement rural) attribue ces terres, qui étaient en zone agricole, pour un tel projet avait paru pour le moins original à l'époque », estime le maire d'Edern. Les équidés ont vécu en liberté sur ces terres. En grande liberté même. « J'ai passé des nuits à courir après les chevaux échappés sur la départementale », se souvient Jean-Paul Cozien. Par chance, il n'y a pas eu d'accident. Le troupeau a ainsi vécu en partie sur lui-même pour atteindre, aujourd'hui, une soixantaine de têtes suite à des poulinages. « Aujourd'hui, cela ne peut plus durer, reconnaît le maire. D'autant que la propriétaire a cédé une partie de ses terres. En hiver, il y aura un manque de nourriture ». Les services de la Direction départementale de la protection des populations ont été saisis du problème et ont décidé récemment d'agir.

Réunion en sous-préfecture

Le 4 septembre, une réunion était organisée à la sous-préfecture de Châteaulin, avec les représentants de quatre associations de protection animale. « L'objectif était d'abord de prévenir tout risque de divagation sur la voie publique qui pourrait survenir cet hiver en raison d'une insuffisance, sur les parcelles, de clôtures et de nourriture », explique-t-on à la préfecture. La rencontre a permis de confirmer que « pour l'instant, les chevaux sont en relative bonne forme physique et disposent de nourriture et d'eau ». Une solution pour les animaux a aussi été recherchée. Les représentants des associations ont accepté de mobiliser leur réseau d'information pour rechercher des adoptants potentiels parmi « des professionnels ou des amateurs éclairés ». « Tant du point de vue protection animale, que du risque de troubles à la sécurité publique, la réflexion engagée est menée pour anticiper une situation qui pourrait se dégrader durant l'hiver », ajoute la Préfecture.

Appel aux volontaires

La SPA a ainsi diffusé un appel dans son réseau où elle précise les conditions de placement. « Ces chevaux n'ont pas été menés depuis un certain temps. Ils doivent être pris en main par des personnes habituées à la manipulation des chevaux, ayant des structures adaptées, précise l'association. Ils sont cédés gracieusement et l'identification (obligatoire) est à la charge de l'acquéreur. Une aide pour le transport pourra être envisagée ». La SPA ne souhaite pas communiquer l'adresse de la ferme « pour éviter les vols ou la malveillance ». Par le passé, des poulains ont été en effet dérobés. Reste que trouver des volontaires pour des animaux non pucés, non traités contre les parasites et pour certains à débourrer, n'est pas évident. Sinon c'est l'abattoir qui se profile à l'horizon. À noter que nous n'avons pas réussi hier à joindre la propriétaire.

© Le Télégramme - Plus d’information sur http://www.letelegramme.fr/finistere/quimper/edern-cinquante-chevaux-a-ceder-gracieusement-02-10-2014-10368228.php"

_________________
« Toute âme qui s’élève, élève le Monde » (Gandhi)
Revenir en haut Aller en bas
 
50 chevaux à céder dans le Finistère
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 50 chevaux à céder dans le Finistère
» Elevages dans le Finistère
» Enduit chaux/sable impossible dans le Finistère (29) ????
» Présentation : rénovation maison pierres dans le finistère
» un colley dans le Finistère

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CHEVAL ESPOIR :: URGENCES HORS ASSOCIATION :: URGENCES-
Sauter vers: